Expocert

jeudi 16 septembre 2021

Le coin des Orga : Sécurité incendie avec le rôle du chargé de sécurité

Avec la reprise d'activité, de nombreux organisateurs doivent reprogrammer les différents événements avec l'intervention des prestataires et partenaires. 

C'est notamment le cas concernant les missions de chargé de sécurité qui doivent être reprogrammées avec en particulier l'exigence de l'envoi du dossier de sécurité en mairie 2 mois avant l'événement.  

Rappel  >> Pour les manifestations de plus de 1 500 m² de surface d’exposition, l’organisateur de salon doit faire appel à un chargé de sécurité. Celui ci-doit être présent pendant toute la durée du montage et de l’ouverture de la manifestation. Le Chargé de Sécurité est imposé dans tous les Etablissements Recevant du Public. Sa mission principale est d'assurer la sécurité du public.



Le terme établissement recevant du public (ERP) désigne les lieux publics ou privés accueillant des clients ou des utilisateurs autres que les employés, notamment les établissements de type T que sont les Salles d’exposition, Espaces Congrès, salons.

Une reprise très encourageante

Tous les professionnels (organisateurs, sites, prestataires ) sont sur le pont pour cette rentrée avec une reprise globale de l'activité très encourageante.

Salons, congrès, événementiels, spectacles.. tous les formats d'événements sont de nouveau dans une dynamique de reprise. 


La crise a été longue avec près de 18 mois d'interruption quasi complète. Si on ne mesure pas encore exactement les effets durables sur notre filière,  on ne peut que constater l'envie de retrouver des formats "physiques" de rencontres. 

Créativité, valeur ajoutée, contenu, expérience clients, .. de nombreux acteurs professionnels ont pris conscience de la nécessité d'enrichir encore plus les formats d'événements pour renforcer leur attractivité et fréquentation. 

Stratégie digitale pour la ville de cannes et ses activités événementielles  

Avec notamment la reprise des évènements au sein Palais des Festivals et des Congrès de Cannes, la ville de Cannes prend le pas de la modernité. Par son adhésion au réseau Hybrid City Alliance, un réseau de villes à travers le monde permettant l’organisation d’événements hybrides en hub multiples, ou l’ouverture de son nouveau studio nommé le Hi5, l’organisme mise aujourd’hui sur des événements à cheval entre diffusion traditionnelle et streaming en direct.



Outre la démocratisation du télétravail, les restrictions de déplacements ont permis l’essor fulgurant des plateformes de streaming. Là où la diffusion en direct sur internet était le plus souvent limitée aux jeux vidéo, un grand nombre de médias cherchent aujourd’hui à s’implanter sur un marché qui prend de plus en plus d’importance. La plus importante plateforme, Twitch, accueille aujourd’hui, en plus des « streamers » de jeux vidéo, des chaines de télévisions, des historiens, et même des hommes politiques.

lundi 6 septembre 2021

Reprise d'activité pour Viparis 

Un article très intéressant publié sur https://www.voyages-d-affaires.com dans lequel Pablo Nakhle Cerruti, directeur général de Viparis, évoque le futur proche des salons et congrès à Paris, mais aussi des horizons plus lointains avec les évolutions engendrées 


Après 15 mois de fermeture, comment envisagez-vous la reprise de l’activité ?
Pablo Nakhle Cerrutti – Pour Viparis, 2021 va ressembler en tous points à l’année 2020. L’an dernier, nous avions travaillé de janvier à la mi mars, soit deux mois et demi, avec, en plus, un peu d’activité en septembre. En 2021, nous allons travaillé en gros trois mois et demi, de 2 septembre avec le salon Maison et Objets au 15 décembre, avec le salon nautique, auxquels on peut ajouter quelques événements en juin dernier.

lundi 30 août 2021

Relancer urgemment le secteur des congrès et salons

Le « Copil des congrès et salons » (1) est un organisme informel regroupant les principaux acteurs nationaux et franciliens du tourisme. Face à l’ampleur inédite des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire sur le secteur, ce Copil émet 11 préconisations concrètes afin que la reprise d’activité dans l’événementiel se fasse dans les meilleures conditions.


Les professionnels de la filière des rencontres professionnelles, regroupés au sein du Copil des congrès et salons, ne sont naturellement pas restés inactifs pendant la crise sanitaire. Ils se sont associés pour fournir aux pouvoirs publics et aux décideurs des données fiables et partagées sur l’état de la concurrence à l’heure de la reprise d’activité. La situation de 19 villes concurrentes à Paris (issues de 9 pays et regroupant 24 sites de plus de 90 000 m²) ont été étudiées.

Retrouvez le contenu complet des préconisations https://www.cci-paris-idf.fr/fr/prospective/congres-et-salons


lundi 17 mai 2021

Les conditions de la reprise pour l'événementiel 

Tous les acteurs de la filière événementielle sont mobilisés pour la reprise tant attendue. 

Retrouvez ci-joint le tableau récapitulatif des mesures valables à compter du 19 mai pour les différents formats d'événements. 

- de Type L (congrès, réunions, spectacles)
- de Type T (Salons, expositions) 


Ce document a été établi par l'UNIMEV dont Expocert est adhérent.



mercredi 12 mai 2021

La filière veut des dispositifs d’aide jusqu’à fin 2021

L’Unimev (Union Française des Métiers de l’Événement) s’est mobilisé depuis le début de la crise pour défendre les intérêts de ses adhérents et plus largement de l’événementiel professionnel français. Pour l’association, il est important que le gouvernement soutienne la filière le temps de la reprise, pendant encore plusieurs mois.


Le 29 février 2020, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, annonçait l’interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes. D’autres mesures suivront, qui conduiront à des annulations en cascade de tout type d’événement professionnel, du salon au séminaire d’entreprises, jusqu’à l’arrêt total de l’activité « en présentiel » de la filière. Très vite, le secteur doit gérer reports, annulations et basculement de certains événements en digital.

mercredi 5 mai 2021

Evénementiel : le retour prochain des séminaires amorce la relance

La reprise des séminaires semble en bonne voie avec la réouverture des restaurants d'hôtels le 19 mai
Les restaurants d'hôtels, qui vont rouvrir leurs portes d'ici le 19 mai, devraient permettre de répondre à la demande, déjà vive, de séminaires.

Cet été, les événements d'entreprises et les congrès suivront. Les foires et salons attendront plus logiquement septembre.




C'est peut-être un détail pour vous, mais pour les professionnels de l'événementiel, il veut dire beaucoup : à partir du 19 mai, les résidents des hôtels pourront prendre leurs repas dans le restaurant de l'établissement et non plus dans leur chambre. « Cela signifie que l'on peut faire repartir les séminaires. Or nos clients sont très demandeurs, notamment d'opérations de team building après des mois en télétravail », note le président du directoire de Hopscotch Group, Frédéric Bedin.

Dès le 19 mai, ce ne devrait pas être plus de 6 convives par table a priori, comme pour les terrasses des restaurants, et à partir du 9 juin probablement la même jauge de 50 % que les salles de restaurant.

Des modalités encore à préciser avec le Pass sanitaire

Le 9 juin, c'est justement la date annoncée par le président de la République Emmanuel Macron pour la réouverture des foires et salons, avec 5.000 personnes maximum et un pass sanitaire, les jauges autorisées et la possibilité de restauration debout restant à définir.

Puis le 30 juin devrait sonner la fin des limites de jauges, selon la situation localement, avec toujours le maintien des gestes barrières, de la distanciation sociale et du pass sanitaire pour tout événement de plus de 1.000 personnes.

Peu de salons avant septembre
Mais « le gouvernement doit considérer que l'activité foires et salons ne reprendra qu'à partir de septembre et que les aides devront durer jusqu'à la fin de l'année pour tenir compte du rythme de production d'un événement », estime Frédéric Pitrou, délégué général d'Unimev qui fédère le secteur.




mardi 9 février 2021

Salons, congrès et événements, bientôt la reprise...

Les professionnels de l’événementiel prennent leur mal en patience. 

Il est vrai qu'avec la latence avec laquelle le dispositif de vaccination se met en place, il est très difficile de se prononcer sur une date officielle de reprise. 

Pourra t-on reprendre une activité avant l'été ou seulement à l'automne ? La question de la réouverture des salons, congrès est aussi liée à la position des pouvoirs publics à l'égard de de tous les formats culturels, spectacles et festivals.  

Nous ne pouvons que soutenir notre filière qui attend des mesures cohérentes avec un dispositif d'accueil adapté à la surface réelle de la manifestation et sa fréquentation. 

On ne peut pas continuer à mettre sur le même pied d'égalité tous les formats d'événements sous prétexte qu'ils se déroulent dans un établissement recevant du public de type T ou L. Il est temps que les pouvoirs publics, et en premier lieu les préfectures comprennent nos métiers, et prennent des mesures cohérentes et justes vis à vis d'autres lieux accueillant du public (magasins, musées, .. ). 

dimanche 3 janvier 2021

Il faut sauver le soldat Evénementiel 

Saluons l'initiative de Philippe Valentin (Président de la CCI Lyon Métropole) qui monte au créneau pour défendre la filière événementielle. 

Le secteur évènementiel est le grand oublié du plan de relance. Cette filière souffre d’être très disparate. Elle est totalement sinistrée, à l’arrêt quasi-complet depuis le premier confinement : – 80 % de chiffre d’affaires en 2020 et des perspectives 2021 très sombres. Philippe Valentin, le président de la CCI Lyon Métropole, Saint-Etienne Roanne, monte au créneau :

“A ce jour, le manque de visibilité des entrepreneurs de l’événementiel et du tourisme d’affaires, grandes entreprises ou petites structures est total, et leur moral est au plus bas : 55% d’entre eux disent que le pronostic vital de leur entreprise est engagé à 6 mois*.



Avec près de 18 000 entreprises ayant tout ou partie de leur activité dans cette filière, le territoire de Lyon/Saint-Etienne est le 2° pôle pour l’activité événementielle en France.

Les acteurs sont multiples : ce sont des organisateurs de salons, congrès, foires, événements d’entreprises et événements sportifs, des gestionnaires de sites d’accueil, des prestataires de services, des traiteurs, des artisans, des agences de communications, etc. Ce sont aussi les hôtels, les restaurants, les acteurs du transport, les commerçants qui subissent de plein fouet les conséquences de cette mise à l’arrêt des activités événementielles.

jeudi 17 décembre 2020

la filière réclame une prolongation des dispositifs de soutien

La filière événementielle souhaite le maintien des dispositifs de soutien jusqu’au 30 juin 2021 a minima, ne comptant plus sur un début de reprise avant l’été prochain.



Plusieurs milliers de personnes ont répondu présent à la mobilisation nationale des professionnels de l’événementiel, du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, le lundi 14 décembre après-midi aux Invalides à Paris, en provenance de la France entière. Côté événementiel, les entrepreneurs, salariés et intermittents étaient parés de leurs casquettes et ballons rouges (la couleur devenue le symbole de l’événementiel). Ils représentaient près de la moitié des présents.


L’organisation du rassemblement a été calme et statique, rythmée par des prises de parole successives dont celles des représentants du collectif événementiel. Cela fait désormais des mois que les organisations réunies au sein de ce collectif (Coésio, France Congrès & Evénements, Créalians, Lévénement, Sympase, Traiteurs de France, La Clé et Unimev) ainsi que le SAE (syndicat des activités événementielles) en appellent au gouvernement pour sauver la filière.

Les données de la filière : Event Data Book de l'Unimev

UNIMEV et son département OJS, en tant qu’Observatoire économique et prospectif du secteur de l’événement en France, présentent chaque année les tendances chiffrées des événements et lieux événementiels : l’EVENT DATA BOOK. Cette nouvelle édition analyse diverses typologies événementielles se tenant en France, l’activité des lieux accueillant ces événements et les benchmarks internationaux. Par son approche pédagogique et grand public, cette étude fait référence pour comprendre l’activité économique de notre filière rencontres d’affaires et événementiel.



Données 2019…
2019 représente encore une bonne année pour notre filière : la France a confirmé sa position parmi les destinations leaders sur la scène internationale. Le secteur a connu une croissance stable par rapport à 2018.

…et tendances 2020
Première évolution de la publication, cette édition 2020 propose également de s’intéresser à l’actualité sans précédent de la filière. Et l’état des lieux de l’année en cours est sans appel. Le secteur est en plein bouleversement, la crise ayant entrainé l’interdiction d’activité sur la majeure partie de l’année. En conséquence, les pertes globales estimées pour les entreprises de la chaîne événementielle française sont de -16,8 milliards d’euros.

mercredi 21 octobre 2020

Une enquête quali-quantitative réalisée par Coach Omnium.

La crise sanitaire avec les interdictions de grands rassemblements, suivie par une crise économique qui ne fait que débuter, ont complètement sonné les professionnels de l’événementiel qui ont vu des annulations en cascade de leurs manifestations déjà programmées, parfois de longue date.

« La demande sur le marché des MICE [1] a fondu comme du beurre dans un four. 3/4 des professionnels interrogés par Coach Omnium prévoient que leur chiffre d’affaires reculera de plus de 50 % en 2020, par rapport à 2019. Ce sera même plus de 70 % de pertes d’activité pour 27 % de ces gros opérateurs ! », rapporte Mark Watkins, fondateur de Coach Omnium.




Cette enquête met des chiffres sur ce constat que tout le monde cernait déjà. En cela, les palais et centres de congrès, les centres de conférences et les parcs des expositions — qui tous sont concernés par les grandes manifestations — ont été en première ligne de cet empêchement généralisé. Il s’en est suivie une chute forcenée, voire un arrêt complet de l’activité de ces structures.

mercredi 30 septembre 2020

La CCI Paris Île-de-France actualise l'impact de la Covid-19 sur les congrès et salons

Au cours du mois de septembre, les derniers grands salons internationaux qui souhaitaient se maintenir ont finalement décidé de renoncer à maintenir leur édition 2020 : World Nuclear Expo, Euronaval (en 100 % digital), All4pack, Foire de Paris & Foire d'Automne, salon nautique de Paris, mondial de la rééducation, Franchise Expo, EquipHotel, Paris Manga, salon de la Photo, IFTM Top Resa...




La CCIR Paris Île-de-France a donc réévalué l'impact économique de la Covid-19 en tenant compte de ces dernières annulations.
-> 69 % des ventes réalisées tous les ans entre les entreprises exposantes et les visiteurs ne se sont pas concrétisées sur les salons en 2020.
-> 60 % des retombées économiques générées tous les ans par les congrès et salons au profit du territoire francilien sont manquantes en 2020.  
-> 64 % des visiteurs et congressistes ne sont pas venus en 2020.
-> 65 % des entreprises n'ont pas eu l'opportunité d'exposer sur les salons en 2020.

Evénementiel: le patronat appelle à «revoir rapidement» les seuils d'aide


Le patron du Medef a appelé le gouvernement à «revoir rapidement» les seuils retenus pour aider les entreprises forcées à fermer totalement ou partiellement en raison du regain de l'épidémie de Covid-19, en particulier dans l'événementiel, et à assouplir ceux fixés pour bénéficier du plan de relance.



«Financer à 100% le chômage partiel et relever les aides du fonds de solidarité quand un établissement est fermé administrativement, ça va dans le bon sens», a estimé Geoffroy Roux de Bézieux dans un entretien au quotidien économique Les Échos mis en ligne mardi soir. Toutefois, «le compte n'y est pas même si cela reste un premier pas», a-t-il ajouté, car «beaucoup d'entreprises sont fermées 'économiquement', je pense au secteur de l'événementiel, aux prestataires de l'hôtellerie». «Pour ces professionnels, le critère de 80% de perte de chiffre d'affaires est trop haut. Il faut revoir rapidement ces seuils», selon le patron du Medef. En outre, «l'acceptabilité des futures mesures, s'il doit y en avoir, nécessitera des efforts de concertation et de pédagogie plus affirmés» car les restaurateurs notamment, «qui ont fait énormément d'efforts, ont ressenti une inégalité de traitement».


ExpoNantes a déjà perdu plus de six millions d'euros à cause de l'épidémie de Covid-19


L'événementiel fait partie des secteurs les plus touchés par l'épidémie de Covid-19. À Nantes, la plupart des salons ont été soit reportés, soit annulés et personne ne sait ce qui va se passer dans les mois qui viennent.




De nombreux salons ont du être annulés ou reportés au parc des expositions de Nantes (photo d'illustration)
De nombreux salons ont du être annulés ou reportés au parc des expositions de Nantes 
Les représentants de l’hôtellerie, des cafetiers et de la restauration sont reçus à Matignon, ce mardi matin, pour faire part de leurs difficultés avec l'épidémie de Covid-19.  Mais rien du côté de l'événementiel, alors que les annulations et les reports de salons, congrès s’enchaînent. Dernier en date, le festival "Art to Play" qui réunit chaque année environ 40.000 personnes au parc des expositions de Nantes et qui devait avoir lieu au mois de novembre. Il est annulé.

lundi 31 août 2020

Salons et congrès : reprise autorisée mais avec beaucoup d'incertitudes


Les professionnels de l’événementiel peuvent souffler : tous les salons, foires et autres congrès pourront rouvrir le 1er septembre mais avec la contrainte d'une jauge limite de 5 000 personnes. Tous les visiteurs pourront être reçus, dans le strict respect des règles sanitaires (masque obligatoire, sens de circulation, distanciation dans les files d’attente, etc.).



On observe néanmoins beaucoup de manque de clarté sur l'application des mesures (interprétation de la jauge des 5000 pers par site ou par hall, sur la journée où à l'instant t..) 
Les organisateurs d'événements et gestionnaires de sites sont vraiment livrés à eux mêmes pour essayer de comprendre les mesures et leurs applications. A cela, ajoutons la disparité des appréciations selon les départements et préfectures. 

L'événementiel doit participer au plan de relance de l'économie. De ce point de vue, on peut espérer que l'annonce par le gouvernement de la nomination de sous-préfets à la relance (https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/08/30/des-sous-prefets-a-la-relance-bientot-nommes-partout-en-france_6050384_823448.html ) viendra partager cette dynamique. 

Il est urgent que notre filière soit enfin considérée à sa juste valeur avec de nombreux emplois à la clé, et des retombées économiques majeures pour les territoires; 

Marta Gomes (ICCA / Viparis) : « Montrer que l’organisation de congrès internationaux, c’est possible »


Marta Gomes est directrice adjointe du service commerciale de Viparis ; elle est aussi vice-présidente de l’ICCA, qui organise son congrès annuel au mois de novembre. C’est à ce double-titre qu’elle répond à nos questions.




Du 1er au 3 novembre prochain, l’Association internationale des congrès et conventions (ICCA), organise pour la première fois son congrès annuel sous format hybride. Le signal d’une nouvelle tendance ?

Marta Gomes : En tout cas, le premier signal est que ce congrès mondial est maintenu, ce qui n’est pas une évidence dans le contexte actuel. Au niveau du board de l’ICCA nous n’avons jamais pensé qu’il en serait autrement : c’était évidemment de notre responsabilité de montrer que des événements internationaux pouvaient avoir lieu, quitte à les aménager. Mais pour nos 1.100 membres adhérents (organisateurs d’événements, lieux de MICE, bureaux des conventions…), ça ne coulait pas de source. Quand nous avons annoncé, en mai dernier, que ce congrès aurait bien lieu, l’accueil a été chaleureux, voire enthousiaste. Et vu le contexte, il aura effectivement lieu sous format hybride.

article publié sur https://www.deplacementspros.com/mice/marta-gomes-icca-viparis-montrer-que-lorganisation-de-congres-internationaux-cest-possible 

Masque obligatoire et zone rouge : nouveau coup dur pour les salons franciliens


L’accélération du taux de circulation du virus a obligé les pouvoirs publics à prendre de nouvelles mesures sanitaires. Une source d’inquiétude supplémentaire pour le secteur du Mice, alors que l’heure de la reprise de l’activité des salons et congrès devait sonner dès ce mois de septembre.



Les pouvoirs publics, à la demande de l’Union française des métiers de l’événement (Unimev) et d’autres organisations représentatives du secteur, avaient fixé, en juin dernier, la reprise des salons, foires, congrès et autres grands événements pour le 1er septembre, «compte tenu de l’évolution satisfaisante de l’épidémie sur le territoire français métropolitain».

Cet été, avec l’accélération de la circulation du virus, le Premier ministre était en partie revenu sur cette décision, en annonçant l’interdiction de la tenue de grands événements jusqu’à la fin du mois d’octobre. La multiplication des nouveaux cas, ces derniers jours, a imposé de nouvelles mesures sanitaires, lesquels pourraient bien avoir un impact négatif sur la reprise de l’activité Mice. Ainsi, en Île-de-France, le port du masque est obligatoire à Paris et en petite couronne, depuis ce vendredi matin. Il s’ajoute au placement des autres départements de la région – Paris l’était déjà depuis quelques jours – en zone rouge depuis ce jeudi 27 août.

dimanche 2 août 2020

Les foires et salons pourront se tenir dès septembre


Franck Riester, ministre en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité a annoncé une reprise des événements professionnels sous conditions.



Le secteur a fait grise mine au cours des derniers mois. Face à l’épidémie de Covid-19 et aux mesures sanitaires nécessaires pour freiner la propagation du virus, de nombreux salons majeurs ont été annulés au cours des derniers mois. Du Mondial de l’auto au Salon International de l’Alimentation (SIAL) à Paris Games Week, aucun secteur n’a été épargné. Pire, l’incertitude pèse encore sur les prochains mois. L’annonce de Franck Riester, ministre en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité pourrait donc être vue comme une éclaircie bienvenue. A l’occasion d’une réunion de travail avec Viparis, relayée par Les Echos, il a autorisé la réouverture des foires et salons au 1er septembre.


mardi 21 juillet 2020

Le Covid-19 force les salons professionnels et autres foires à faire leur mue numérique

Automobile, tourisme, technologies, design, littérature: toute l'industrie des salons, congrès et expositions doit, en l'espace de quelques mois, faire sa mue. Si certains événements misent sur le virtuel, les rencontres physiques restent parfois incontournables lors de ces rendez-vous qui sont aussi l'occasion de faire du business.
Très affecté par la crise sanitaire qui a condamné les salons brassant des milliers de participants, le secteur de l'événementiel doit faire sa mue en accéléré, en misant beaucoup plus sur le virtuel et les formats "hybrides".


Dans le monde entier, le confinement et les restrictions de circulation ont entraîné des annulations et reports en cascade pour les foires et salons. Et alors que l'incertitude sanitaire liée au Covid-19 perdure, certains gros événements prévus au second semestre 2020, voire en 2021, sont déjà déprogrammés.

mardi 7 juillet 2020

Le redémarrage attendu : maintenant ou jamais ? 

L'enjeu pour toute la filière événementielle à l'arrêt depuis début mars est que le redémarrage de l'activité en septembre se déroule dans les meilleures conditions. 

Malgré l’incertitude liée à la crise sanitaire et le report de la plupart des grands salons internationaux à 2021, nous observons que plusieurs organisateurs ont fait le choix de maintenir la tenue de leur événement à l'automne. 



Au-delà du choix qui est fait de maintenir l'événement dans un contexte de commercialisation sans doute plus délicat, et de règle sanitaires qui s'imposent, il y a un constat partagé que la tenue des salons et événements est importante pour tout l'écosystème économique. 

Même si les événements de la rentrée et ceux des exercices 2020 et 2021 seront impactés directement par les effets de la crise, l'annulation pure et simple aurait des conséquences encore plus lourdes. Rien n'assure également que les reports se déroulent dans de meilleures conditions. 

Dans ce contexte inédit, où les pouvoirs publics ont fait le choix de contraindre notre filière estimant une dangerosité plus forte de propagation du virus dans des ERP fermés, alors que bon nombre d'espaces comparables (aéroports, gares, magasins, parc de loisirs, bars/restaurants.. ) ont pu réouvrir depuis début juin, il est urgent que nous prenions en main notre destin.  

Il est vital de maintenir la tenue de nos événements même dans ce contexte d'incertitude, pour permettre en premier lieu aux structures organisatrices de passer le cap. Il est essentiel de montrer à tous nos publics d'exposants, partenaires, visiteurs.. notre capacité à à nous adapter et poursuivre les collaborations.  

Un salon ou congrès, c’est d’abord du présentiel, que le numérique ne peut pas remplacer. Les entreprises qui participent  et investissent sur la rencontre, ont parfaitement assimilé les forces du media événement.

Les salons sont utiles pour les filières économiques. Le virtuel a du sens sur certains éléments mais, ne saurait remplacer la richesse de la rencontre physique, humaine, conviviale. 
Notre filière est essentielle pour la reprise et le maintien de l'emploi. 

vendredi 12 juin 2020

Le décret à la loupe 


Décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire
Un nouveau décret modifie les règles prescrites dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire prorogé jusqu’au vendredi 10 juillet inclus. Rappelons qu’une 2e prorogation de l’état d’urgence sanitaire, si elle était décidée devrait être soumise à l’approbation du Parlement.

1- Le décret interdit de manière assez générale l’organisation d’événements
1.1- Jusqu’au 31 août 2020
– Le décret reprend l’interdiction des événements de + 5000 personnes.

1.2- Jusqu’au terme de l’état d’urgence sanitaire (10 juillet 2020)
– Le décret interdit aux ERP de type T (expositions, foires salons…) d’accueillir du public ;
– Le décret interdit  aux ERP de type L (salles de conférence/réunion/spectacle) et de type CTS (chapiteaux) situés en zone orange d’accueillir du public ;
– Le décret interdit les rassemblements à caractère non professionnel de + 10 personnes sur l’espace public.

mercredi 3 juin 2020

Réouverture partielle pour les réunions/congrès et spectacles.. mais salons toujours confinés


Les annonces gouvernementales en date du 28 Mai laissaient entrevoir la possibilité pour notre filière de relancer l’organisation et l’accueil d’événements à compter du 2 juin avec la mise en place d’un protocole sanitaire rigoureux soumis à l’autorisation des préfets. 

De nombreux opérateurs de la filière formulait cet espoir que toutes les activités événementielles (salons, expositions, congrès, spectacles) puissent redémarrer en juin pour donner l’impulsion nécessaire permettant aux organisateurs de se projeter pour la rentrée.

Malheureusement, la lecture du décret du 31 Mai, qui interdit toute manifestation de type T (foires-expositions, salons) jusqu’à nouvel ordre, a douché cet espoir. 

A contrario, d’autres manifestations de type L (spectacles, congrès, réunions) sont autorisées par ce décret dans les zones vertes avec certaines contraintes (disposer d’une place assise avec distanciation, mesures de gestion des accès, port du masque). 

vendredi 29 mai 2020

Reprise de l'activité à partir du 2 juin 

Si les professionnels de l’événementiel savent gérer les imprévus, et ont su faire face à différents
épisodes (crise h1n1, plan vigipirate, gilets jaunes, etc ;. .), la situation actuelle inédite avec la crise
du Covid 19 exige un redémarrage le plus rapide possible.
En effet, notre secteur événementiel et spectacles est composé de petites et moyennes structures,
d’indépendants, de freelances, etc.. qui sont aujourd’hui lourdement impactés par l’arrêt total de
notre activité depuis 3 mois, et n’ont plus les moyens d’attendre.

Manifestement, le gouvernement a compris cette urgence en permettant une reprise de l'activité à compter du 2 juin sous réserve de mise en place d'un protocole sanitaire validé par les autorités locales (préfet ) et avec avis du maire. 


Il est vital que l’activité redémarre en juin pour donner l’impulsion nécessaire permettant aux
organisateurs de se projeter pour la rentrée et engager les travaux d’organisation avec les
investissements que cela implique.

mercredi 20 mai 2020

Vers la reprise dans les zones vertes ?

Les organisations professionnelles de notre filière et les entreprises se mobilisent auprès des pouvoirs publics pour faire valoir l'urgence d'entamer la phase de reprise des activités événementielles. 

OUI, il est temps d'enclencher avec prudence et respect de strictes mesures sanitaires ce processus de redémarrage de l'activité. 
Salons, séminaires, congrès, expo, manifestations sportives, spectacles.. tous les événements ne seront sans doute pas appréciés de la même façon. 
Jauge maxi de public, nature des échanges, densité m² de public,.. etc
Autant de facteurs qui pourraient être pris en compte pour évaluer les risques et graduer les mesures de restriction. 

Une première étape pourrait être franchie très prochainement avec les réunions de 10 personnes maximum qui pourraient être autorisées dans un cadre professionnel.  Le décret n°2020-545 du 11 mai 2020 prévoit en son article 6 la possibilité pour « tout rassemblement, réunion ou activité à un titre autre que professionnel sur la voie publique ou dans un lieu public, mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes, est interdit sur l’ensemble du territoire de la République ».
Les lieux recevant du public pourraient donc ouvrir pour des réunions professionnelles uniquement, en respectant les mesures d'hygiène et les gestes barrières. 

L'étape la plus marquante pourrait être celle du 2 juin avec les mesures prises sur les secteurs du tourisme et hôtellerie / restauration. L'enjeu pourrait être celui d'une réouverture des ERP pour les événements de moins de 5 000 pers dans les départements classés en vert. 


jeudi 14 mai 2020

Quel protocole sanitaire pour l'événementiel ? 

Pour la reprise d'activité de notre filière événementielle, l'un des enjeux majeurs est celui de la mise en place d'un protocole sanitaire cohérent. 
Comment rendre possible la tenue d'un événement (salon , congrès, spectacle, expo..) dans un lieu fermé ?  Les organisations professionnelles avancent sur le sujet en lien avec le gouvernement. On peut d'ores et déjà imaginer la nature des mesures qui pourront être demandées : 

Jauge maximum à respecter
De manière générale, on peut s'attendre à ce q'un principe de jauge maximum de public soit imposée. Il est notamment évoqué la règle d'un visiteur / 3 m² . Cela supposerait donc d'anticiper cette limite avec le décompte des tous les personnels techniques, exposants, visiteurs sur site. 
Cette mesure amène les organisateurs d'événements à devoir en amont apporter des éléments objectifs et précis sur leur manifestation (fourniture du PV de certification des chiffres de fréquentation et surfaces pour attestation de jauge ), et également mettre en oeuvre sur site tous les moyens nécessaire pour le comptage et le respect de cette limite de jauge. 

Les gestes barrières dans le lieu de l’événement 
- Le savon et gel hydro alcoolique en libre service
- La distanciation physique d’un mètre en salle 
- La circulation des participants avec entrées et sorties différenciées 
- La robinetterie sans contact dans les sanitaires sera mise en place et sera nettoyée autant que possible
- Le port du masque obligatoire 
- Le rappel des règles et gestes barrière sera affiché dans l’ensemble du lieu de l’événement
- Un protocole de désinfection par les équipes de ménage 
- Un marquage au sol d’un mètre dans les espaces d’attente 
- À l’arrivée de chaque participant, le lavage des mains sera obligatoire
- Des protections en plexiglas mises en place sur certains espace d'accueil (guichet, etc.. ) 
- La limitation de toute forme de contact physique (ex : dématérialisation des badges pour éviter tout contact . etc. )  

jeudi 7 mai 2020

Un protocole sanitaire pour la filière événementielle

Les organisations Coésio, France Congrès et événement, Lévénement, Synpase, Traiteurs de France et Unimev,  réunit dans un collectif, propose aux pouvoirs publics un protocole sanitaire adapté pour organiser la reprise de la profession. 



La rédaction d’un référentiel sanitaire commun est en cours pour : 
- adresser des gages au gouvernement, pouvoirs publics (administrations...), collectivités territoriales,
- renouer avec la confiance des clients et partenaires (mise en avant dialogue et bonne coordination entre les métiers),
- inscrire l’événementiel comme une des briques de la chaîne d’accueil en France, et en cohérence, 
- privilégier les interactions et complémentarités avec la filière tourisme au plan local, 
- informer les entreprises de la filière sur les bonnes pratiques à mettre en place (protection des salariés, organisation, adaptations techniques, etc.), 
- accroître dans la durée l’efficacité des mesures/pratiques définies et leur bonne cohérence entre les métiers.
 
Ce protocole sera établi sur la base des dernières recommandations des autorités de santé.

lundi 4 mai 2020

Une des clés du déconfinement pour la filière événementielle

Les professionnels de l'événementiel appellent de leurs voeux à une reprise de l'activité des salons, congrès et événements.

L'un des clés de cette reprise, au-delà des mesures barrières, est vraisemblablement de mieux gérer les flux visiteurs et personnels exposants/ prestataires sur sites. Il est fort à parier que le déconfinement sera organisé avec plusieurs contraintes de jauges par espaces/halls. etc

EXPOCERT, en tant qu'organisme accrédité par le COFRAC, est ainsi en mesure d'accompagner les organisateurs de manifestations en apportant son expertise concernant la certification des données chiffrées des événements.


Expocert peut ainsi établir  un certificat attestant :
- du nombre de visiteurs par jours d'ouvertures / m² brut.
- de la surface moyenne des dernières sessions en incluant la moyenne du visitorat / jours d'ouverture.

Cette attestation éditée par EXPOCERT permet ainsi de justifier du nombre moyen de visiteurs par jours d'ouverture au public de la manifestation concernée à l'aide de chiffres certifiés par un organisme tiers indépendant.

Pour toute question : 01 47 84 01 56 - info@expocert.fr 

mardi 14 avril 2020

Un début d’année marqué par des circonstances exceptionnelles et inédites.

La crise sanitaire du Covid-19 a entrainé une crise économique mondiale historique. Les conséquences pour Paris Île-de-France, l’une des premières destinations touristiques au monde, sont et seront colossales pour les différents segments de la filière tourisme française (tourisme d’agrément et tourisme d’affaires).

Téléchargez l'étude publiée par la CCI de Paris

Le secteur des salons ainsi que tout l'écosystème gravitant autour de ce média ont rapidement été très impactés par la crise sanitaire du Covid-19. Sur les 56 salons programmés en mars, 39 ont été reportés, 12 annulés, seuls 5 ayant pu se tenir en début de mois  !

La CCI Paris Ile-de-France estime qu’environ un million de visiteurs (soit 10 % de la fréquentation annuelle des visiteurs sur les salons) et près de 15 000 exposants (soit 14 % du total annuel) auraient annulé leur venue sur les salons franciliens.

vendredi 10 avril 2020

L'UNIMEV lance une grande enquête 

L'UNIMEV appelle tous les acteurs de l'événementiel à répondre à une grande enquête sur l'impact des reports et annulations sur leur activité. Le but ? Informer ses partenaires institutionnels de l'impact du Coronavirus sur la filière événementielle.

Marie-Sophie Capelle, responsable des études à l'UNIMEV.



Vous lancez une enquête pour connaître l’impact économique de la crise sur les entreprises de l’événementiel.

Coronavirus à Cannes : Les professionnels « sont tous impactés et de nombreux emplois sont affectés » par les annulations de congrès

Avec la crise du coronavirus, de nombreux congrès et festivals sont annulés à Cannes.
Paul Zilk, le président de Reed Midem, qui organise de nombreux salons sur la Croisette, a répondu aux questions de 20 Minutes.

Il évoque « la perte de revenus et de travail due à la pandémie » que ces annulations font peser sur toute l’économie azuréenne.
Avec les premières annulations de congrès, déjà début mars, le maire de Cannes avait prévenu : la crise du coronavirus allait faire peser le risque d'« un véritable désastre social et économique » dans la cité des festivals.

Un mois après, l’hécatombe des salons s’est confirmée et c’est toute une industrie, celle du tourisme et de l’événementiel, qui va être impactée. En plus du Cannes Lions (le festival de la publicité) annulé en juin, et du Festival de Cannes, qui ne se tiendra pas en mai, le MipTV, le Midem et le Mipim (dont un report envisagé en juin ne s'est finalement pas concrétisé) sont déjà passés à la trappe.

vendredi 13 mars 2020

Nécessaire cohésion de la filière événementielle 

La crise du coronavirus frappe de plein fouet notre filière événementielle avec les sites d'accueils, les organisateurs, les prestataires, et toute la chaîne d'accueil.  
La filière évoque 335.000 emplois menacés immédiatement et des centaines de fermetures d’entreprises. Elle en appelle aux pouvoirs publics.



Tout l'enjeu de cette crise inédite et brutale est de trouver les forces de solidarité entre tous les acteurs de la filière. L'interdépendance des acteurs doit se révéler par une entraide et soutien dès que cela est possible.

dimanche 1 mars 2020

Coronavirus : la Foire de Nice et le semi-marathon de Cannes annulés, le Mipim reporté

En raison du coronavirus qui continue de se développer sur la Côte d'Azur, le maire de Nice Christian Estrosi annonce l'annulation de la Foire de Nice. A Cannes, le Mipim est reporté au mois de juin et le semi-marathon qui devait se dérouler ce dimanche est quant à lui annulé.




jeudi 27 février 2020

Le OUAI, nouvel événement qui veut faire avancer la transition énergétique dans nos métiers

La France, destination touristique et événementielle (éco-)responsable ?



Grand salon international, grand événement sportif, sommet politique international, comment les événements responsables peuvent-ils faire rayonner la destination France à l’international ?

Le OUAÏ, la journée annuelle de l’événement responsable qui se tiendra aux Salons de l’Aveyron Paris Bercy les 30/31 mars prochain, fera la part belles aux histoires d’événements qui résonnent, valorisent les territoires et la marque France et ses industries.

La sécurité incendie des événements

Pour qu’un événement (salon pro ou grand public, congrès expo, événementiel.) se déroule dans de bonnes conditions, permettant des échanges de qualité entre tous les participants, la sécurité et la sûreté doivent être considérées comme prioritaires par les organisateurs.

Un petit rappel sur les obligations qui pèsent sur les organisateurs de manifestations.   

Sécurité incendie 
La sécurité incendie incombe le plus souvent aux propriétaires ou exploitants de l’Etablissement recevant du public (ERP) dans lequel se tient votre événement. Son coût et sa gestion peuvent être inclus dans la prestation de location, ou pris de façon directe. Une mission de coordination auprès d'un chargé de sécurité est nécessaire pour établir le dossier de sécurité qui sera adressé en mairie pour demande d'autorisation d'ouverture. Le chargé de sécurité assurera une présence lors du montage et exploitation, et coordonnera les agents SSIAP nécessaires selon le classement du lieu d'accueil. 

mardi 25 février 2020

Lille aura désormais son grand rendez-vous automobile vintage avec Lille Auto Héritage. 

Un nouveau salon de voitures anciennes dans les Hauts-de-France à Lille Grand Palais du 17 au 19 avril 2020.

L’engouement du public pour les autos rétro est toujours aussi fort, il suffit de se rendre au salon parisien Rétromobile pour le constater (un salon qui enregistre chaque année plus de 120 000 visites).


Lille Auto Héritage est le nouveau salon de voitures anciennes dans les Hauts-de-France à Lille Grand Palais. Il se tiendra du 17 au 19 avril 2020 sur une surface de 12 000 m².

L’édition 2020 du salon dijonnais Florissimo reportée


Depuis 1980, Florissimo embellit durant quelques jours le parc des expositions de Dijon (Côte-d'Or) avec ses milliers de plantes. Mais le rythme quinquennal pourrait ne pas être respecté pour la prochaine édition.
L’événement est toujours attendu. Florissimo, qui se déroule depuis 1980 sans faute tous les cinq ans à Dijon, a attiré, en 2015, 185.000 visiteurs. Dijon Congrexpo, l’organisateur, était déjà sur la brèche pour préparer la prochaine édition prévue en mars 2020. Le projet d’aménagement avait été confié à une paysagiste locale, Pascale Jacotot, chargée de travailler sur le thème retenu : Les jardins des cinq continents.

lundi 10 février 2020

Salon SBE 2020. Lyon, capitale de l’évènementiel et du tourisme d’affaires

Le Centre des Congrès accueillera la 17e édition du salon Séminaires Business Events. 

Cette nouvelle édition attend près de 180 exposants parmi lesquels on retrouvera une majorité d’hôtels étoilés, des traiteurs, des agences évènementielles et quelques incentives. Un chiffre encore jamais atteint par l’instigateur de l’événement



Toujours aussi apprécié, le salon réservé aux professionnels, devrait à nouveau permettre à ses visiteurs de découvrir les bonnes adresses en matière de séminaires, tout en mettant en lumière les jeunes pousses de l’évènementiel.

Le coronavirus oblige à retarder les salons et les conférences

Plus de deux douzaines de grandes foires commerciales et conférences de l'industrie en Chine et à l'étranger ont été reportées en raison de restrictions de voyage et de préoccupations concernant la propagation d'un coronavirus, ce qui pourrait perturber des milliards de dollars de transactions.

(info reuters) Par ordre de dates prévues ou probables:

– Exposition internationale du livre de Taipei, du 4 au 9 février – Déclarée comme le plus grand événement littéraire annuel de Taïwan, l'exposition a été reportée du 7 au 12 mai.

– League of Legends Pro League, qui doit commencer le 5 février: la ligue e-sport appartenant au géant du jeu Tencent Holdings a déclaré qu'elle reporterait le début de sa deuxième semaine jusqu'à nouvel ordre.

– Singapore Airshow, 11-16 février: le sommet du leadership aéronautique prévu la veille de l'événement a été annulé. Le spectacle lui-même se déroulera comme prévu, mais à plus petite échelle


jeudi 6 février 2020

Mice durable : une filière déjà très engagée !


Le choix de la destination, de l’agence événementielle, du centre de congrès ou du traiteur répond de plus en plus à des exigences éco-responsables.


 L’organisation d’un événement professionnel suppose donc, comme première démarche, de mesurer et analyser les rejets de gaz à effet de serre de son déplacement. Ce qui passe par différentes options, le choix d’une destination moins lointaine, d’une compagnie aérienne plus engagée, du train au détriment de l’avion…

Bordeaux : un nouveau sommet pour la planète en mai 2020, avec Greta Thunberg ?

La seconde édition du World Impact Summit aura lieu du 28 au 30 mai. Trois jours dédiés aux solutions pour la planète. Les organisateurs sont en contact avec l’entourage de Greta Thunberg pour convier la Suédoise.

Ils ne comptent pas refaire le monde en trois jours mais au moins essayer de le changer. Les organisateurs de la prochaine édition du World Impact Summit (WIS) ont présenté ce mardi soir la troisième édition du salon professionnel et grand public des solutions pour la planète qui se déroulera du 28 au 30 mai.

Comme l’an passé, le village des solutions de 4000 m2 et 300 exposants s’installeront place des Quinconces, à Bordeaux.

jeudi 9 janvier 2020

Renouvellement de DSP à Auxerre pour Centre France

La société Centre France Parc Expo a de nouveau remporté la délégation de service public accordée par la mairie d'Auxerre pour gérer Auxerrexpo, le centre d'exposition auxerrois. Cette fois, cette délégation court jusqu'à fin 2027. Trois choses à savoir sur les projets de Centre France Parc Expo pour ce site.


Unique candidat à avoir postulé pour gérer Auxerrexpo, Centre France Parc Expo (CFPE) (ndlr : qui fait partie du même groupe que L'Yonne républicaine) a remporté, fin décembre, la délégation de service public (DSP) accordée par la Ville d'Auxerre pour gérer le centre d'exposition auxerrois jusqu'à fin 2027.

Voici, en trois points, les projets prévus par CFPE pour ce site de 6.000 m².

jeudi 2 janvier 2020

Sécurité : les organisateurs d'événements exemptés du paiement des forces de l'ordre

Une circulaire signée par l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb en 2018 a finalement été annulée par le Conseil d’Etat.

C’est une information passée quelque peu inaperçue qui pourrait avoir son importante pour les organisateurs d’événements publics. Comme expliqué par Sud Ouest, leurs frais liés à la sécurité vont baisser grâce à une décision du Conseil d’Etat et à la suppression d’une circulaire remontant à 2018. En juin de cette année, Gérard Collomb avait signé une circulaire destinée aux préfets et aux directeurs de la gendarmerie et de la police nationale. Il leur demandait alors de faire passer à la caisse les organisateurs de certains événements pour "le remboursement des services d’ordre".

vendredi 27 décembre 2019

Les Atouts De L’Industrie Événementielle

L’industrie événementielle veut s’imposer comme un média de référence, et laisser une empreinte, une marque profonde et durable. A l’occasion de la dernière édition du salon de l’innovation événementielle Heavent, Bertrand Biard, président de l’association des agences de communication événementielle dresse un état des lieux de la filière.


L’empreinte économique de l’événementiel
La récente étude réalisée par EY sur les événements d’entreprises et d’institutions [1] démontre la forte dynamique de ce média, au service des marques, de l’économie et des territoires. Ce sont ainsi en France en 2018, 380 000 événements qui ont été organisés, hors événements « Grand Public », ce qui représente près de 1500 événements par jour ouvré.

Ils ont généré 32 milliards d’euros de retombées économiques. Ils ont réunis 52 millions de participants dont 11% d’étrangers qui, par ailleurs reviennent souvent ensuite en touristes, contribuant ainsi largement au rayonnement de la France et à la dynamisation des territoires.

Montpellier Events reconduit à la gestion du Corum et du Zénith Sud

Montpellier Events a été reconduit à la gestion du Corum et du Zénith Sud pour un durée de 8 ans. Un plan d'investissement et de modernisation de 6,4 M€ est annoncé.


La semaine dernière, le conseil métropolitain de Montpellier a reconduit Montpellier Events pour la gestion du Corum-Palais des Congrès-Opéra Berlioz et du Zénith Sud. Une nouvelle délégation de service public sera donc mise en place à partir du 1er janvier 2020, pour une durée de 8 ans.
Le Corum reçoit reçoit plus de 300 manifestations par an

Salons et congrès : Paris enrichit son "Pack Accueil"


Lancé en 2009, le dispositif du « Pack Accueil pour les congrès et salons » s'enrichit de nouveaux services.
Le 10 décembre 2019, les acteurs du tourisme d’affaires en Ile-de-France (Viparis, CRT Paris Ile-de France, ADP et Accor) ont signé une nouvelle convention de partenariat destinée à renforcer la qualité de l’accueil pour les grandes manifestations - DR : Reputation Squad pour Viparis


Initié en 2009 par Viparis, le Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France et Groupe ADP, le « Pack Accueil pour les congrès et salons » est un dispositif d’accueil, d’information, d’orientation et de transferts en navettes gratuites destiné aux visiteurs, exposants et congressistes.


vendredi 13 décembre 2019

Le secteur de l'événementiel génère 32 milliards d'euros de retombées économiques

Commanditée par un collectif d'organisations professionnelles et d'institutions, la première étude sur le poids de cette filière, publiée lors du dernier salon Heavent, vient à point nommé démontrer son importance économique. Confiée au cabinet EY, elle évalue à 380.000 le nombre d'événements « corporate » organisés en France métropolitaine en 2018 : 54 % sont des séminaires à objectif stratégique, 20 % des soirées d'entreprises visant à fédérer les troupes et 13 % des opérations de communication externe. Ces manifestations ont accueilli pas moins de 52 millions de participants, avec d'importantes dépenses personnelles générées qui, à 44 %, sont le fait de la clientèle internationale.



Le parc des expositions de La Roche-sur-Foron fait peau neuve



Une nouvelle halle de 7. 000 mètres carrés va être construite. Sont prévus une salle plénière, des espaces de congrès, d'exposition et d'accueil et la réalisation d'aménagements extérieurs. Le montant du projet s'élève à 20 millions d'euros.

mercredi 27 novembre 2019

Menacés par le numérique, les salons professionnels font de la résistance 

La vague du digital n’a pas emporté le bon vieux stand. Les salons professionnels font mieux que résister, à condition de miser sur les marchés de niche et les secteurs innovants.


Pourquoi dépenser des dizaines de milliers d’euros pour exposer des produits qu’on peut présenter en permanence sur Internet ? Pourquoi mobiliser plusieurs collaborateurs pendant deux jours ou plus pour rencontrer des clients qu'ils peuvent joindre, le reste de l’année, à tout moment dans le monde entier ? Ces questions sur l’intérêt à investir dans un salon, les entreprises se les posent depuis que les salons existent, mais elles reviennent avec d’autant plus d’insistance sur le tapis que les réseaux virtuels enterrent peu à peu les rencontres «en vrai».


La transition énergétique fait salon en Bretagne

Les 27 et 28 novembre, le parc-expo de Quimper Cornouaille accueille la 3ème édition de Breizh Transition, un salon professionnel dédié à la transition énergétique. L’occasion de découvrir des solutions concrètes pour construire un monde où les émissions de carbone seraient réduites et créer des emplois dans les territoires.

L’aventure a commencé en 2015, l’année où la COP21* sur le climat se déroulait à Paris pour la première fois. En Cornouaille, Quimper Événements et ses partenaires se sont emparés du sujet en créant Breizh Transition.

mercredi 23 octobre 2019

Projet d'extension du Parc Expo de Mulhouse

130 événements, 600 000 visiteurs, 15 000 nuitées… Le Parc-Expo est un équipement majeur de l’agglomération mulhousienne. Il renforce le rayonnement et l’attractivité du territoire en organisant plus de 130 événements, en accueillant environ 600 000 visiteurs par an, en générant 15 000 nuitées, en développant de nouveaux salons. Plus de 13 millions d’€ seront investis pour son extension.



Les élus de Mulhouse Alsace agglomération (M2a) ont adopté, en juin dernier en séance du conseil d’agglomération, le principe de l’extension, sur 3 000 m², du Parc-Expo. Coût global de cet investissement : 13,45 millions d’euros. « Le Parc-Expo est une des portes d’entrée sur le territoire. Le projet d’agrandissement du parc est donc cohérent dans la stratégie de développement de M2a », explique Fabian Jordan, président de Mulhouse Alsace agglomération.

jeudi 17 octobre 2019

Les Etats généraux de l'événement lors du Salon Heavent



le 27 novembre de 14h30 à 18h
Salon Heavent Paris
Paris Expo Porte de Versailles - Pavillon 4

L'objectif de cette rencontre partenariale est de faire dialoguer les acteurs publics, économiques et touristiques, intéressés par l’événementiel.
https://www.etatsgenerauxdelevenement.fr/

mardi 15 octobre 2019

7 événements du digital à ne pas rater en octobre 2019

Le Digital ne manque pas d'événements !  Retrouvez la sélection du bdm https://www.blogdumoderateur.com/evenements-digital-octobre-2019/ .



Lengow Day, le 1er octobre à Paris
Retrouvez 400 spécialistes du e-commerce à l’occasion de la nouvelle édition du Lengow Day, le premier évènement européen du secteur. Gratuit pour les médias et les retailers, payant pour les agences et les fournisseurs de services, il vous permettra de faire le point sur les nouveautés avec un focus sur le futur du e-commerce. Vous pourrez y retrouver des speakers de Pinterest, Facebook, Alibaba ou encore Cdiscount.


Le Salon des grandes écoles du « Monde » aura lieu samedi 16 et dimanche 17 novembre

Venez rencontrer les établissements et assister à des conférences lors de cet événement organisé à l’Espace Grande Arche de La Défense.

Environ 150 établissements seront présents lors de ces deux journées à La Défense, près de Paris
Le Salon des Grandes Ecoles (SAGE) du Monde aura lieu cette année à l’Espace Grande Arche de La Défense samedi 16 et dimanche 17 novembre 2019 de 10 heures à 18 heures.

Près de 150 établissements seront représentés : écoles de commerce, d’ingénieurs, instituts d’études politiques, instituts d’administration des affaires, prépas, écoles spécialisées et universités étrangères... Les visiteurs pourront s’informer sur ces formations, échanger sur leurs différents programmes et voies d’accès.

lundi 14 octobre 2019

Les Blogueurs touristiques auront leur salon en 2020 à Mandelieu près de Cannes


En 2020 le salon We Are Travel ( WAT) et le Salon des Influenceurs du web fusionnent pour donner naissance au Salon des Blogueurs touristiques by My Bloggers Company (*) qui se déroulera les 16 et 17 avril 2020 au Centre Expo Congrès de Mandelieu La Napoule près de Cannes.

Près de 500 blogueurs touristiques, Youtubeurs, Instagrameurs dans des domaines du tourisme, lifestyle, sport, high-tech, food… sont attendus et pourront y découvrir 170 stands sur 1 700 m2 et participer à 20 conférences de tables rondes, des soirées et de des blogTrips,

Le tourisme d’affaires est en plein essor en Vendée

Un territoire naturel d’exception, une filière structurée autour de Vendée Tourisme et tournée vers la qualité de services, des offres variées et surprenantes… Réalisée par Vendée Expansion, une nouvelle étude confirme que le tourisme d’affaires vendéen a le vent en poupe. Décryptage…


« Épaulés par les acteurs institutionnels, les professionnels du tourisme vendéens ont compris l’importance de l’enjeu économique que représente le tourisme d’affaires pour la région », indique Olivier Poirier-Coutansais, directeur adjoint de Vendée Expansion. En dix ans, il n’a eu de cesse de progresser. Désormais, 43 % des nuitées hôtelières du département concernent la clientèle d’affaires.

Dossier Salon : comment choisir un salon professionnel et maximiser ses chances de succès ?


Quel que soit son niveau de développement, la participation à des salons, foires et autres événements professionnels constitue un passage indispensable dans la vie d’une entreprise. Ces manifestations professionnelles offrent en effet de formidables leviers pour la croissance de l’activité et représentent actuellement l’unique moyen d’humaniser les échanges commerciaux dans un monde presque totalement digitalisé.

mardi 1 octobre 2019

Tout savoir sur les Salons


Alors que la France est une terre de prédilection pour ces événements, grâce à ses équipements importants et son attractivité touristique, cet ouvrage revient sur ce secteur en pleine mutation. Le traditionnel Salon est tenté de se muer en un festival de propositions personnalisées, à l'instar de ce qui va se passer dans l'automobile.


« LE SALON EST UN OUTIL DE COMMERCE EXTÉRIEUR »

Corinne Moreau, directrice générale de Promosalons, association de promotion des salons français à l’international, revient sur le rôle de ces manifestations dans le développement économique et sur les différentes stratégies d’extension des organisateurs.


Agriculture : les prémices d’un retour d’un Sifel à Agen ?


Il y a dix ans, la grande aventure du Sifel (Salon International des Techniques de la Filière Fruits et Légumes) se terminait à Agen après 30 ans d’activité qui avait de la ville préfecture de Lot-et-Garonne le lieu d’un rendez-vous majeur du secteur agricole.
Le Sifel est depuis couplé au salon Vinitech à Bordeaux. Or, le centre des congrès d’Agen ambitionne de promouvoir un nouveau rendez-vous destiné aux professionnels de l’agriculture.

Nombre total de pages vues

BLOG FOIRES SALONS CONGRES

BLOG FOIRES SALONS CONGRES
SALON CONGRES EVENEMENTS PARC EXPOSITIONS