Expocert

mercredi 30 septembre 2020

Evénementiel: le patronat appelle à «revoir rapidement» les seuils d'aide


Le patron du Medef a appelé le gouvernement à «revoir rapidement» les seuils retenus pour aider les entreprises forcées à fermer totalement ou partiellement en raison du regain de l'épidémie de Covid-19, en particulier dans l'événementiel, et à assouplir ceux fixés pour bénéficier du plan de relance.



«Financer à 100% le chômage partiel et relever les aides du fonds de solidarité quand un établissement est fermé administrativement, ça va dans le bon sens», a estimé Geoffroy Roux de Bézieux dans un entretien au quotidien économique Les Échos mis en ligne mardi soir. Toutefois, «le compte n'y est pas même si cela reste un premier pas», a-t-il ajouté, car «beaucoup d'entreprises sont fermées 'économiquement', je pense au secteur de l'événementiel, aux prestataires de l'hôtellerie». «Pour ces professionnels, le critère de 80% de perte de chiffre d'affaires est trop haut. Il faut revoir rapidement ces seuils», selon le patron du Medef. En outre, «l'acceptabilité des futures mesures, s'il doit y en avoir, nécessitera des efforts de concertation et de pédagogie plus affirmés» car les restaurateurs notamment, «qui ont fait énormément d'efforts, ont ressenti une inégalité de traitement».



«Risque de décourager les PME»
Quant au plan de relance, le Medef sera «extrêmement vigilant», craignant que «l'argent mis sur la table ne soit en réalité pas totalement utilisé». Ainsi, dans l'agroalimentaire, «Bercy a dressé une liste d'une trentaine de produits à relocaliser qui donnent droit à une aide, mais si votre production n'entre pas dans cette liste vous êtes exclu». En outre, «le seuil minimum d'investissement est à un million d'euros, ce qui est beaucoup pour une PME du secteur», a-t-il plaidé. «L'administration est allée trop loin dans les prescriptions et cette complexité risque de décourager les PME», a estimé Geoffroy Roux de Bézieux. «Nous avons un travail à réaliser avec Bercy pour assouplir ces critères de façon à ce que ces aides à l'investissement ne bénéficient pas seulement aux grands groupes».

Le gouvernement a annoncé ce mardi la prolongation du chômage partiel à 100% jusqu'à la fin de l'année pour le secteur de l'hôtellerie, de la restauration et des cafés à l'issue d'une rencontre avec des représentants du secteur. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire recevra la semaine prochaine le secteur de l'événementiel, comme les traiteurs avec plus de 20 salariés, pour évaluer quelles mesures spécifiques devront être prises.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Nombre total de pages vues

BLOG FOIRES SALONS CONGRES

BLOG FOIRES SALONS CONGRES
SALON CONGRES EVENEMENTS PARC EXPOSITIONS