Expocert

mercredi 27 novembre 2019

Menacés par le numérique, les salons professionnels font de la résistance 

La vague du digital n’a pas emporté le bon vieux stand. Les salons professionnels font mieux que résister, à condition de miser sur les marchés de niche et les secteurs innovants.


Pourquoi dépenser des dizaines de milliers d’euros pour exposer des produits qu’on peut présenter en permanence sur Internet ? Pourquoi mobiliser plusieurs collaborateurs pendant deux jours ou plus pour rencontrer des clients qu'ils peuvent joindre, le reste de l’année, à tout moment dans le monde entier ? Ces questions sur l’intérêt à investir dans un salon, les entreprises se les posent depuis que les salons existent, mais elles reviennent avec d’autant plus d’insistance sur le tapis que les réseaux virtuels enterrent peu à peu les rencontres «en vrai».




Article publié sur https://www.capital.fr/votre-carriere/menaces-par-le-numerique-les-salons-professionnels-font-de-la-resistance-1353290

Pourtant, en dépit des échos parfois alarmistes en provenance de grands rendez-vous qui semblaient inamovibles – les constructeurs allemands qui boudent le Mondial de l’Automobile, les grands noms de l’édition française absents du Salon du livre de Paris – les salons, qu’ils soient réservés aux professionnels ou destinés au grand public, ne faiblissent pas.

En 2018, les entreprises y ont même investi 0,5 % de plus que l’année précédente, selon les chiffres du Bump (Baromètre unifié du marché publicitaire), pendant que le chiffre d'affaires du secteur des foires et salon représentait 4,3 milliards d’euros. L’Unimev (l’Union française des métiers de l’événement) qui communique ce chiffre a recensé 370 salons professionnels – sur 1.200 au total – qui ont réuni pratiquement 100.000 exposants et attiré 23,5 millions de visiteurs.

Cette activité reste donc dynamique et profitable, mais «il faut l’envisager secteur par secteur», souligne Philippe Brocart, directeur général de la Safi, une filiale de Reed Expositions et d’Ateliers d’Art de France, qui organise Maison & Objet, poids lourd de l’univers de la décoration et du design. «Dans un secteur très concentré, comme celui de la téléphonie, où les acteurs sont très peu nombreux, le salon professionnel n’a forcément plus beaucoup de raisons d’être.»

Idem pour les secteurs intégrés, comme dans la mode, où les fabricants possèdent leurs propres chaînes de distribution. En revanche, sur tous les marchés innovants, les salons restent un outil de communication pertinent, « à condition de s’adapter en permanence aux évolutions de ce secteur». En intégrant évidemment le digital, mais aussi en se glissant dans les nouvelles niches qui peuvent se présenter.

Maison & Objet : Lifting permanent
En vingt ans, ce salon s’est imposé comme une référence internationale dans l’univers de la maison et de la décoration. Adossé au leader français, Reed Expositions, il a progressivement absorbé tous ses concurrents, mais c’est surtout à sa capacité de renouvellement, plaide son directeur Philippe Brocart, qu’il doit son succès. Pour sa session de rentrée, début septembre, le salon proposait ainsi une nouvelle section, «Work !», consacrée aux nouveaux espaces de travail.

Mais l’évolution majeure concerne la place grandissante du digital. «Nous avons créé, il y a trois ans, une plateforme en ligne, détaille le directeur général, qui n’est pas un salon virtuel, mais qui permet aux marques de communiquer sans avoir à attendre la prochaine édition du salon.» Un gros chantier a également été engagé pour le traitement des données. L’objectif ? Personnaliser l’expérience du visiteur. «En analysant les centres d’intérêt des visiteurs, nous pouvons les informer des nouveautés, maintenir le contact toute l’année et les aider à préparer leur venue sur le salon en leur proposant des parcours adaptés.» Un vrai service : Maison & Objet réunit quelque 3 000 exposants !

SME : Accompagner les entrepreneurs
En 1999, Alain Bosetti a l’envie d’entreprendre… et celle d’aider ceux qui partagent la même ambition. Vingt ans plus tard, le salon qu’il a créé, Salon des micro-entreprises, a changé de nom, mais la promesse reste la même : offrir dans un même lieu toutes les solutions pour les indépendants, les patrons de TPE et les autoentrepreneurs. «Qu'ils soient porteurs de projets ou déjà lancés dans l’aventure, ils peuvent en quelques heures récolter toutes les bonnes infos qui leur feront gagner beaucoup de temps dans leur activité», résume Alain Bosetti.

Mais il lui a ajouté une version en ligne : un salon virtuel, une journée pendant laquelle les visiteurs qui, retenus par leur travail ou trop éloignés, ne peuvent se rendre au salon, à Paris, ont la possibilité de s’entretenir directement avec des experts et des conseillers comme ils pourraient le faire sur les stands. L’organisateur a fait développer sa propre plateforme numérique, plus adaptée à ses besoins que les sites de création de salons virtuels. «Monter» le salon mobilise deux collaborateurs, quand il en faut plus d’une centaine pour le salon physique…

Workspace expo : La force du contenu
Ce salon spécialisé dans l’aménagement des espaces de travail est en plein développement : il s’apprête à accueillir 220 exposants au printemps prochain, deux fois plus qu’il y a trois ans. Il illustre surtout une tendance forte des salons professionnels, en se focalisant sur un axe thématique resserré, avec un apport de contenus très riche, via des conférences et des rencontres de haut niveau. C’est sur ces créneaux que table le groupe Weyou, son organisateur présidé par Romuald Gadrat, qui s’est taillé une bonne place sur le marché en proposant toute une série de ce qu’on appelle des «salons meetings» : des lieux de rencontres et de débats entre professionnels d’un secteur – le marketing, l’hôtellerie, la logistique, l’éducation…

Prolongés par des plateformes numériques, ces salons n’attirent pas les foules, mais c’est bien leur objectif : ils veulent toucher un public de décideurs et garantir ainsi à leurs exposants un retour sur investissement immédiat, tout en limitant les coûts de participation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Nombre total de pages vues

BLOG FOIRES SALONS CONGRES

BLOG FOIRES SALONS CONGRES
SALON CONGRES EVENEMENTS PARC EXPOSITIONS