Expocert

mercredi 19 octobre 2011

Exponantes Atlantique ..un nouveau hall.

La nouvelle grande halle sera construite en lieu et place des deux bâtiments situés en haut à gauche sur la photo. Archives Franck Dubray
La nouvelle grande halle sera construite en lieu et place des deux bâtiments situés en haut à gauche
Le parc des expositions de la Beaujoire se refait une beauté : une halle d’1,5 hectare, sans poteaux au milieu, va être érigée. Et les bassins seront remplacés par une perspective arborée.


Une prouesse architecturale
Deux cents mètres dans sa longueur, quatre-vingts mètres dans sa largeur sans aucun poteau, neuf à douze mètres de hauteur libre : la nouvelle halle d’1,5 hectare qui sera construite d’ici mi-2013 au parc des expositions de la Beaujoire représentera une véritable prouesse architecturale, signée du cabinet nantais Bodreau-architecture.
Une halle conforme aux nouveaux standards internationaux des salons. La dimension européenne de Nantes s’en trouvera confortée. La nouvelle halle se caractérisera par sa modularité, permise notamment par l’absence de poteaux. Outre les foires-expos, elle pourra accueillir des événements sportifs ou culturels. Si bien que plusieurs grandes manifestations pourront se tenir en même temps dans le parc.
Cette grande halle sera érigée en lieu et place de deux hangars vieillissants, situés à droite, en entrant dans le parc expos. Ils seront déconstruits. La nouvelle halle ne sera pas visible de la route de Saint-Jo, dont elle sera parallèle.
Les bassins supprimés
La création de cette halle s’accompagne de la refonte complète des circulations dans le parc. Les bassins, eux aussi vieillissants, seront supprimés. À leur place, la perspective, qui descend en pente douce vers la rivière Erdre, sera reconfigurée. Elle sera dotée d’espaces arborés et paysagers, avec des circulations couvertes. Et tout le parc sera accessible aux personnes à mobilité réduite.
Un investissement de vingt millions
L’ensemble du projet représente un montant d’environ vingt millions d’euros. Il est mené par la société Safi, qui exploite le parc, et son principal actionnaire la chambre de commerce, aux côtés de Nantes métropole. Les trois entités financeront le projet. Encore faut-il que les élus de Nantes métropole l’approuvent. Il sera soumis à leur vote vendredi.
Le parc restera ouvert pendant les travaux, qui concerneront essentiellement la partie droite, en entrant, du parc.
Un seul candidat
Les élus se prononceront aussi sur le choix du nouvel exploitant du parc. Pas de suspense : une seule société est en lice. Il s’agit de la Safi, candidate à sa propre succession. Une autre société, GL Events, basée à Lyon, avait pourtant montré son intérêt pour le projet. Ce groupe français organise des salons, gère des espaces événementiels et effectue aussi du service aux événements. « Nous nous sommes intéressés au projet, nous avons rencontré les acteurs locaux et finalement décidé de ne pas répondre à l’appel d’offres », explique Jean-Eudes Rabut, directeur général de la gestion d’espaces chez GL Events. Pour la petite histoire, GL Events a longtemps été actionnaire de la société d’exploitation de la cité des congrès de Nantes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues

BLOG FOIRES SALONS CONGRES

BLOG FOIRES SALONS CONGRES
SALON CONGRES EVENEMENTS PARC EXPOSITIONS