Expocert

jeudi 28 mai 2015

Bilan du Centre des Congrès de Troyes

Le 25 avril 2014, le centre de congrès de Troyes ouvrait ses portes – à la hâte – pour accueillir le tout premier congrès de son histoire. Ce premier rendez-vous, signé ErDF, a rassemblé 500 participants et a entraîné une cinquantaine de nuitées. En 2014, 42 événements ont été organisés au centre de congrès. Bien plus que ce que laissaient espérer les prévisions.

En 2014, 10 000 congressistes sont passés par le centre de congrès à Troyes.
Au comité départemental de tourisme de l’Aube (CDT), une équipe de trois personnes travaille au quotidien pour prospecter et promouvoir le centre, mais aussi toutes les autres salles pouvant accueillir congrès ou séminaires. En moyenne, une demande est traitée chaque jour.

Les chiffres du centre en 2014

248 dossiers accompagnés dont 60% de dossiers pour le centre de congrès et 40% orientés vers d’autres lieux (hôtels de séminaire, espace Argence, le Cube…).
Environ 10 000 congressistes sur 56 journées congressistes, avec une moyenne de 250 participants par événement.
8 240 repas servis au centre de congrès de l’Aube.
74% des congrès au centre de congrès ont duré un jour, 14% deux jours et 12% trois jours.
Dix congrès sur les 42 événements accueillis au centre de congrès de l’Aube ont généré de l’hôtellerie sur Troyes et environ.

Paris, capitale mondiale des congrès


Porte Maillot (XVIe). Le palais des Congrès de Paris  est le site francilien qui accueille le plus de congrès internationaux.

L’ICCA, la très sérieuse « International congress and convention association », vient en effet de décerner à la région capitale le titre de première destination mondiale pour l’accueil de congrès internationaux.
L’organisme indépendant fonde son classement sur le nombre de congrès réguliers, accueillant au moins 50 participants et tournant dans au moins trois pays. Il a recensé 252 événements répondant à ces critères l’an dernier en Ile-de-France, contre 202 à Vienne et 200 à Madrid qui occupent les deux marches suivantes du podium. Londres, grande rivale de Paris en matière de fréquentation touristique, est loin derrière (en 5e position) avec « seulement » 166 congrès internationaux comptabilisé l’an dernier.

Centre des congrès : Agen site d'excellence sur l'axe Toulouse/Bordeaux

En juin 2014 l'agglomération d'Agen s'est dotée d'un centre de congrès complétant ainsi l'offre du parc des expositions. Un outil essentiel pour le développement de l'Agenais.
Pour la première saison du tout nouveau centre de congrès, les spectateurs d'ici et des départements voisins ont compris l'intérêt pour la préfecture du Lot-et-Garonne de disposer d'un équipement capable d'attirer des spectacles de premier plan et de s'imposer sur le créneau très concurrentiel du tourisme d'affaire.

La montée en puissance

«Si l'on prend en compte les seuls 4 premiers mois de l'année, on est pour 2015 à 59 635 personnes recensés sur le parc des expositions contre 42 958 en 2014. C'est l'effet centre de congrès», explique Gilles André qui dirige une structure placée au niveau de sa gestion sous une forme «public privé» qui lie pour 12 ans l'Agglomération d'Agen et le Groupe Dépêche du Midi via sa filiale Dépêche Events.

Le Salon de l'immobilier annulé du fait de la "mauvaise conjoncture

Comexposium, organisateur du Salon national de l'immobilier de Paris qui a accueilli l'année dernière plus de 20.000 personnes, a annoncé vendredi que l'édition 2015 n'aurait pas lieu du fait de la "mauvaise conjoncture immobilière".

La 31e édition de ce salon devait initialement avoir lieu début avril à la Porte de Versailles, et avait été reportée à septembre au Palais des Congrès "compte tenu de la mauvaise conjoncture immobilière du début d'année sur le marché de l'immobilier neuf", indique Comexposium dans un communiqué.
"Quelques mois plus tard, le constat est là: rien n'a vraiment changé. Les mesures gouvernementales n'ont pas encore suffisamment porté leurs fruits", poursuit Comexposium, qui évoque un "climat créant un sentiment d'attentisme général" dans lequel il préférait "annuler la manifestation parisienne".

CRT Ile-de-France, Viparis : ADP signe la convention Pack Accueil Salons et Congrès

CRT Ile-de-France, Viparis : ADP signe la convention Pack Accueil Salons et Congrès
Le Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France, Viparis et Aéroports de Paris annoncent la signature tripartite de la convention de partenariat du Pack Accueil Salons & Congrès. 

Ce Pack a été initié il y a 6 ans par Viparis et le Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France, est offert aux Salons et Congrès à dimension internationale se déroulant sur l'un des espaces d'exposition gérés par Viparis.

Depuis 2009, il a été déployé lors de 220 manifestations, avec un total de 240 000 personnes transportées. Il permet de bénéficier de prestations VIP telles que les transferts en navettes gratuites, d'une signalétique personnalisée avec panneaux et écrans dynamiques dédiés, ou d'un service de groom et de conciergerie exclusif. 

L'avenir d'Alpexpo à Grenoble

FOCUS – Alpexpo, le palais des expositions de Grenoble, a accumulé ces dernières années sept millions d’euros de pertes et de dettes. Pour faire face à ces difficultés financières, la ville de Grenoble et la métropole ont annoncé, le 10 avril dernier, la mise en place dans les prochains mois d’un plan d’avenir et d’une délégation de service public. 

Foire internationale d'automne de GrenobleC’est un secret pour personne,Alpexpo, le palais des expositions de Grenoble, a rencontré ces dernières années des difficultés financières. Le parc événementiel de 42 000 mètres carrés a ainsi accumulé pas moins de sept millions d’euros de pertes et de dettes.

dimanche 3 mai 2015

Video City Paris, le premier salon consacré aux vedettes de YouTube, aura lieu à la rentrée.

Video City Paris: tel est nom du premier salon français consacré aux vedettes de YouTube. Il permettra aux internautes de rencontrer leurs youtubers préférés, qui feront des one man show, des conférences, des dédicaces...
L'idée est d'importer en France un concept qui a réussi à l'étranger, notamment aux Etats-Unis (avec le salon
 VidCon), en Grande-Bretagne (Summer in the city) ou en Allemagne (Video Days), qui attirent en moyenne 20.000 personnes.Initialement, le salon devait se tenir les 27 et 28 juin porte de Versailles, avec des entrées à 20 euros et un budget estimé à 1,4 million d'euros. Les organisateurs (M6 et l'agence de communication événementielle Live! by GL Events) visaient 25.000 visiteurs. Cyprien, Norman et autres Gonzague avaient confirmé leur participation.
Unir les forces
Récemment, les organisateurs ont trouvé un accord pour unir leurs forces avec Canal Plus et l'agence de communication Mixicom, qui s'occupe notamment de Cyprien. Selon cet accord, le salon se tiendra finalement "fin septembre ou début novembre", indique-t-on chez Live by GL Events.
Voir sur http://www.videocityparis.com/ 
voir sur http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/les-youtubers-auront-leur-salon-881113.html 


VIPARIS ET MYMAJORCOMPANY LANCENT PARISEVENTMAKER, UNE PLATEFORME DE CROWDFUNDING ÉVÉNEMENTIEL

L’organisateur de congrès et de salon Viparis, et le site de financement participatif MyMajorCompany lancent ParisEventMaker, une plateforme de crowdfunding pour les projets de spectacles et d’événements professionnels. 


nl1145-logos-mymajor


Les internautes ont ainsi la possibilité de soutenir financièrement les projets de leur choix, préalablement sélectionnés par MyMajorCompany et Viparis, en prenant part à l’événement, dès son organisation. En échange, les internautes bénéficient de divers avantages. Climb Expo, salon international de l’escalade qui se tiendra à Paris en janvier 2016, est l’un des premiers projets sélectionnés par la plateforme.

Données chiffrées des manifestations commerciales : salons, congrès-expositions.

Pour comprendre et expliquer le fonctionnement et l’utilité économique, sociale et sociétale de la filière, UNIMEV réalise de nombreuses études sur le secteur, ses acteurs, ses retombées économiques et l’outil de développement que constituent ces évènements pour les entreprises.
Pour réaliser ces études, il est nécessaire que chacun prenne conscience de l’importance de déclarer ses données, au-delà de la simple obligation légale.
 En effet, conformément à l’arrêté du 12 juin 2006 relatif au régime de déclaration préalable des manifestations commerciales, les gestionnaires de sites d’accueil et les organisateurs de manifestations commerciales doivent faire contrôler leurs données chiffrées auprès d’organismes accrédités par le COFRAC. 

Les gestionnaires de sites d’accueil doivent :
- S’enregistrer en tant que « parcs d’exposition » auprès de la Préfecture
- Faire une télé-déclaration sur ce site, avant le 1er octobre de chaque année, du calendrier des manifestations commerciales accueillies sur le parc avec les données contrôlées de la précédente session. 
Les organisateurs de manifestations commerciales doivent :

- Faire contrôler les caractéristiques chiffrées de son salon / sa foire (la dernière session), quand son salon a lieu dans un parc enregistré.
Deux organismes accrédités par le COFRAC sont à votre disposition : EXPOSTAT (
contact@expostat.com) et EXPOCERT (http://www.expocert.fr/)


Pour plus d’informations, retrouvez les actions menées par UNIMEV pour le respect de la réglementation en matière de contrôle des données chiffrées. 

Lancement d’Angers TourismLab. Futur pôle leader sur les questions de tourisme.

Porté par l’Université d’Angers et son UFR Esthua tourisme et culture, Angers TourismLab., projet alliant Recherche, Formation et Innovation, est officiellement lancé ce 10 avril à Angers par Christophe Clergeau, 1er vice-président de la Région des Pays de la Loire, Christophe Béchu, maire d’Angers et président d’Angers Loire Métropole et Jean-Paul Saint-André, président de l’Université d’Angers, en présence de la quinzaine d’acteurs portant cette démarche (dont Appart’City, UNIMEV – Union Française des Métiers de l’Evénement, ACCOR et la SOPRAF – société publique locale qui gère l’Abbaye de Fontevraud).

Angers TourismLab. : une mobilisation unique en France au service d’une ambition partagée
S’appuyant sur l’UFR Esthua tourisme et culture et sur la dynamique touristique régionale, les partenaires (Université d’Angers, Région des Pays de la Loire, Angers Loire Métropole, Université du Maine, Chambre de Commerce et d’Industrie Régionale, Comité Régional du Tourisme, ESSCA, Saint Jean de Monts Activités, Le Voyage à Nantes,….) portent ensemble l’ambition de faire des Pays de la Loire le pôle leader en Europe sur les questions de la Recherche académique et appliquée en tourisme, de la Formation aux métiers du tourisme et de l’Innovation dans les entreprises et destinations touristiques. L’objectif d’ici 2020 est de doubler les effectifs en recherche sur le tourisme, de créer un parcours de formation complet du CAP au doctorat, avec une ambition de leadership national, et d’encourager les démarches d’innovation au sein des entreprises touristiques.

Scarabée de Riorges : 2014 en progression

La structure ouverte en décembre 2008 est désormais inscrite dans le circuit des grandes tournées nationales. La part « salons » (46 % du chiffre d'affaires) est la cible de 2015 et 2016.
170 000 personnes accueillies pour 58 événements par an entre spectacles, salons et autres manifestations. Le Scarabée a très vite affiché des résultats dépassant les pronostics. L'année 2014 a de nouveau été un bon cru avec une croissance de + 14 %. L'activité est tirée par les spectacles, suivis des salons puis des animations. « On est dans de beaux ratios pour une ville moyenne », se réjouit Laurence Bussières, directrice de la structure gérée par GL Events.

Quimper : inauguration du nouveau Parc des Expositions



Traditionnelle coupure du ruban lors de l'inauguration programmée le 11 avril du nouveau parc des expositions de Quimper-Cornouaille à Penvillers. 

En 2016, avec l'ouverture du centre de congrès, Quimper disposera des outils pour développer le tourisme d'affaires. « Le nouveau parc appartient à l'ensemble des Cornouaillais, c'est une belle vitrine, un équipement structurant au service du développement économique, repensé, modernisé, capable d'accueillir des événements de grande envergure », a souligné Ludovic Jolivet, Maire de Quimper. En ligne de mire, le développement du tourisme d'affaires avec l'ouverture en 2016 du centre des congrès au Chapeau-Rouge. 

« 100.000 visiteurs depuis l'ouverture... »
Pour sa part, Hervé Herry, président de la société d'économie mixte Quimper-Evénements, créée pour la gestion et l'animation du parc des expos et du centre des congrès, a parlé de « l'inauguration de la première étape d'un projet plus global ». Un étage comprenant 8.000 m² couverts, 4.000 m² de parvis, 1.500 places de parking, modulables. Le tout dédié « aux salons professionnels, grand public, foires, forums, colloques, séminaires d'entreprises et spectacles ». Depuis le 20 février, le parc des expositions a notamment reçu le Festival de l'Artisanat, et Agri-deiz. Il a ainsi accueilli « 100.000 visiteurs depuis son ouverture ». 50 événements par an « L'objectif est de recevoir plus de 100 événements par an sur les deux sites de Penvillers et du Chapeau-Rouge », a souligné Hervé Herry. Parmi les manifestations à venir, il a cité, en septembre, Breiz-Transition, le festival régional de la transition énergétique, et l'assemblée générale des experts-comptables de Bretagne, ainsi que l'assemblée générale de Produit en Bretagne, programmée en 2016.

Macon : nouvelle directrice du Parc et du Spot

Depuis le 1er février dernier, Béatrice Paul est la nouvelle directrice du Parc et du Spot,
à Mâcon. Elle succède à Karim Ramrani appelé à de nouvelles fonctions par le groupe Vega. Béatrice Paul arrive du Havre, où elle dirigeait, pour ce même groupe, le "Docks Café",
parc des expositions et le "Docks Océane", salle de spectacle et de sport.
Elle déroule sa carrière depuis toujours dans l'univers des foires et salons,
un peu partout en France.

Vous avez quitté le Havre pour Mâcon, c'est un choix ou une obligation ?

« C'est un choix, une sorte de retour aux sources car je me rapproche de ma famille, de mes amis. Je suis ravie de revenir en Bourgogne, proche de ma région de cœur (NDLR : la région lyonnaise). En ce qui concerne mon travail, je trouve ici des équipements très semblables à ceux du Havre ; d'autre part, le parc des expos du Havre ferme ses portes pour deux ans pour travaux. Ici, j'ai une grosse envie de développement et il y a beaucoup à faire ! »

Alpexpo Grenoble : mise en place prochainement d'une DSP

Alpexpo, le palais des expositions de Grenoble, a rencontré ces dernières années des difficultés financières. Le parc événementiel de 42 000 mètres carrés a ainsi accumulé pas moins de sept millions d’euros de pertes et de dettes. Face à ce constat, la ville de Grenoble et la métropole ont présenté, le 10 avril dernier, un plan d’avenir destiné à relancer l’activité de l’équipement. La taille, la polyvalence et les prix de location modérés de ce dernier seraient en effet, à en croire les deux collectivités, « autant d’atouts qui devraient lui permettre de devenir un centre de congrès viable économiquement, à la fois enraciné dans la vie locale et ouvert à l’international ».       

Miser sur des salons phares et les grands congrès       
La communauté d’agglomération de Grenoble et la Ville ont ainsi opté pour un Plan d’avenir axé, d’une part, sur les salons phares, comme la Foire de Grenoble, Mountain Planet et les spectacles accueillis au Summum ; d’autre part, sur les grands congrès internationaux scientifiques et les salons professionnels.  

Nombre total de pages vues

BLOG FOIRES SALONS CONGRES

BLOG FOIRES SALONS CONGRES
SALON CONGRES EVENEMENTS PARC EXPOSITIONS