Expocert

vendredi 8 mars 2013

Paris et Paca concentrent l'essentiel de l'activité

La région Ile-de-France s'arroge toujours les deux tiers de l'activité tourisme d'affaires en France, devant la Provence-Alpes-Côte d'Azur, de Marseille à Nice, loin derrière avec 15 %, selon le Salon Bedouk, manifestation spécialisée dans ce segment. La FSCEF, fédération des foires, salons, congrès, et événements, observe pour sa part que la capitale, à elle seule, récupère 1,1 milliard d'euros sur 1,6 milliard d'euros de retombées économiques générées par les congrès. Et Paris concentre aussi les deux tiers des emplois engendrés par cette activité.

Cette suprématie francilienne s'opère dans un marché en légère baisse. Le dernier baromètre annuel Bedouk-Coach Omnium montre en effet que la crise n'a pas épargné le secteur en 2012 et que les entreprises resserrent leurs budgets, que ce soit pour l'organisation de meetings, de congrès ou de conventions, mais aussi de voyages de stimulation des salariés ou l'organisation d'événements. En diminution de 4,9 % par rapport à 2011, le volume des dépenses sur le marché du tourisme d'affaires en France affiche un montant de 8,47 milliards d'euros en 2012. « L'année 2012 marque une demande nettement en baisse. La reprise progressive en 2010 et 2011 avait suscité beaucoup d'espoir, à présent déçu. Le secteur est désormais très loin de son niveau d'activité d'avant l'an 2000 », estime Mark Watkins, directeur de Coach Omnium, agence d'études et de conseil qui intervient notamment auprès des collectivités locales lorsqu'elles cherchent à développer le tourisme d'affaires.

Les prévisions pour 2013 sont peu optimistes

« Les professionnels ont ressenti toute l'année la contraction du marché. Le contexte reste fragile et incertain. Les entreprises continuent clairement de diminuer les budgets, tout en reconnaissant l'importance de réunir ses publics internes comme externes »,renchérit pour sa part Stéphane Barbarin, commissaire général du Salon Bedouk (500 exposants, 7.500 donneurs d'ordre), manifestation soutenue par le Comité régional du tourisme de la région Ile-de-France, l'Office de tourisme et des congrès de Paris et Atout France.
Et les prévisions pour 2013 sont peu optimistes. Les mêmes tendances se confirment : manifestations plus courtes, nouvelle baisse des budgets, réduction des distances parcourues, suppression des activités périphériques, moindre recours aux nuits d'hôtel.
Martine Robert, Les Echos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues

BLOG FOIRES SALONS CONGRES

BLOG FOIRES SALONS CONGRES
SALON CONGRES EVENEMENTS PARC EXPOSITIONS